Relance du Plan MAYA en 2012

Après le succès du Plan Maya en 2011, qui a réunit quelques 160 communes wallonnes sur la voie de la protection des insectes pollinisateurs et, par là, de la diversité floristique et faunistique, Carlo Di Antonio (Ministre wallon de l’Agriculture, de la Ruralité, de la Nature, de la Forêt et du Patrimoine) relance l’appel lancé par son prédécesseur, Benoît Lutgen, avec cependant, une nouvelle avancée.

En plus de la centaine de communes n'ayant pas encore signé la charte MAYA, les provinces wallonnes sont aussi appelées à participer au projet, renforçant de ce fait la cohérence d’une telle action.

Les abeilles n’ayant pas de notion de frontières communales, il est en effet primordial qu’un maximum de gestionnaires d’espaces verts participent au projet .

A l’instar des communes participantes, les provinces qui signeront la charte MAYA devront, dans les trois ans, mettre en place une série d’actions visant, d’une part, à sensibiliser le public à la problématique du déclin des insectes pollinisateurs et, d’autres part, à améliorer l’accueil de ces auxiliaires. Cet accueil passe non seulement par la plantation d’essences mellifères (sources de nourritures) et l’aménagement d’abris à insectes, mais également par la réduction, voire l’arrêt de l’utilisation de pesticides, et la mise en place d’un plan de gestion différenciée des espaces verts.

Cette année, la date limite pour les candidatures est fixée au 30 juin.

Pour plus de renseignements, cliquez ici.

rejoigneznous