Espaces verts contre canicule

A l'instar de ces dernières années, l'été 2017 a encore enregistré des records de chaleur. L'occasion pour le Pôle GD de rappeler les bienfaits du végétal en ville. 

Ilot_chaleur Image : Nature Québec 

 

En période de canicule, la pollution à l’ozone monte en flèche, spécialement en zone urbaine. Chaque année en Europe, la pollution de l’air occasionne près de 500 000 décès, selon l’Agence européenne pour l’environnement. Et cette pollution s’ajoute au problème posé par la température elle-même ! 

CaniculeEV1
  

Ce phénomène remet en cause le tout minéral et amène doucement les décideurs politiques à intégrer des végétaux dans les espaces urbains2.

En 2009 déjà, l’Institut national de santé publique du Québec publiait une synthèse1 sur les moyens de lutter contre ce phénomène, avec un long chapitre consacré aux méthodes végétales. Les végétaux créent de la fraîcheur (avec un meilleur rendement que toute technologie !) en agissant à trois niveaux. D’abord en réduisant les écarts de température au sol, ensuite via l’évapotranspiration et éventuellement en créant un ombrage.

 

L’évapotranspiration est une propriété générale dans le règne végétal. Les alternatives sont nombreuses et variée pour remplacer les revêtements minéraux qui contribuent aux îlots de chaleur. Par exemple, les parkings en dalles engazonnées, les toitures végétalisées, les pelouses à la place des cours d’école, ou à plus petite échelle, les plantes couvre-sols à la place des grilles d’arbres, le paillage végétal au pied des plantations … Mais évidemment, pour créer de la fraîcheur, rien de tel que les arbres et les espaces verts !

La régulation de la température locale s’ajoute aux nombreux services rendus par les végétaux aux habitants des zones urbaines. En effet, les études s’accumulent pour montrer les bienfaits des espaces verts sur la santé3-6 : ils offrent des opportunités d’exercices physiques, réduisent le stress et les symptômes de dépression. Et terminons en rappelant les bénéfices sociaux des espaces verts, qui favorisent les échanges et réduisent la criminalité.

  

CaniculeEV2

 

Quelques références sur le sujet :

1GIGUERE, Mélissa. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Mesures de lutte aux îlots de chaleur. 2009, 77p.
2Canicule : comment les villes s’adaptent-elles à la montée des températures ? LE MONDE | 20.06.2017
3ANZIVINO, Lucie ; MEDINA, Patricia. Observatoire Régional de la Santé Rhône-Alpes. Evaluation d'impact sur la santé - Parc Zénith Lyon : favoriser la santé par la centralité et la mixité à la croisée de CSP, de générations et de sédentarités différentes. 2016, 128 p.
4BEAUDOIN, Mélanie ; LEVASSEUR, Marie-Eve. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Verdir les villes pour la santé de la population : changements climatiques. 03.2017, 103 p.
5MANDARD, Stéphane. A Paris, des « îlots de fraîcheur » pour rendre la canicule plus supportable. Le Monde, 17.07. 2017, p. 10 (1 p.)
6REVERET, Jean-Pierre. Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Valeur économique des effets sur la santé de la nature en ville : changements climatiques. Edition révisée. 03.2017, 22 p. 
rejoigneznous