Ecopattes, l'éco-pâturage qui crée du lien

Par Gaëlle, Emeline et Florence 

Le commencement

Ecopattes asbl est née il y a un an de l’envie de 3 éco-conseillères d’aller concrètement vers un monde plus vert et plus solidaire.

Chaque jour, lors de notre formation à l’Institut Eco-conseil, nous voyions en face du bâtiment ce rideau de renouée du Japon ne laissant la place à aucune autre plante indigène. Le bord de la route était, et est toujours, envahi sur des dizaines de mètres et aucune gestion n’est proposée.

Même constatation pour l’arbre à papillon, le buddleia davidii, qui envahit les milieux pauvres et rocailleux, comme les terrils.

    Cochenille

Faire de l'éco-conseil une action concrète

TigrePlatane

   

Un éco-conseiller propose des solutions durables pour améliorer le quotidien des hommes en respectant la nature. Durant un an, nous avons analysé la faisabilité du projet, nous nous sommes formées à l’éco-pâturage, nouvelle discipline trouvant son origine dans un métier traditionnel, celui de berger.

Avec notre asbl, nous suivons 3 axes d’action:

  1. Gestion durable des espaces verts, afin de répondre aux normes Zéro phyto.
  2. Gestion durable des plantes invasives.
  3. Création d’une dynamique citoyenne autour des chantiers d’éco-pâturage.

 

Pour ce faire, nous créons du lien entre des gestionnaires d’espaces verts privés et publics, confrontés à la disparition de la biodiversité; des éleveurs dont les animaux aiment manger ces plantes et qui cherchent des terrains à pâturer; et des associations oeuvrant pour la solidarité, heureuses de trouver des projets innovants auxquels s’allier.

Aujourd’hui, après énormément de rencontres et grâce au soutien de personnes charnières, nous concrétisons notre premier projet pilote  en 2018:

 

Le buddléia sur les terrils de Charleroi

Depuis le 10 mai, nous avons mis en place un plan de gestion du buddleia davidii sur le terril Saint Théodore à Marchienne Docherie. A l’aide des boucs de la Chèvrerie des Saules, nous réduisons l’impact de cet arbuste sur le terril.  L’objectif est de rouvrir le paysage, de favoriser la biodiversité sur le terril, de valoriser ce patrimoine devenu refuge pour la nature et les promeneurs et d’impliquer les habitants des quartiers environnants. Ce projet pilote est intégré dans le Programme Interreg “Destination Terrils” via Espace Environnement. Régulièrement, nous accueillons des groupes sur le chantier, tel l’ONE et le groupe Senior de Charleroi Nature. Nous proposons aux personnes intéressées de participer à la transhumance quotidienne des animaux, depuis le Ranch du Terril jusqu’au lieu d’éco-pâturage.

   

PyraleLarve

 

 

 

 

Suivez Ecoppates sur leur page Facebook ou contactez-les par mail: info@ecopattes.be 

rejoigneznous