Le Pays noir se met au vert : Zoom sur l'intercommunale IGRETEC

Newsletter juin 2016
 

Avec ses 21 parcs d’activités économiques à gérer, répartis sur 21 communes du grand Charleroi, l’équipe des six horticulteurs d’IGRETEC n’a pas le temps de s’ennuyer ! Heureusement, ils sont jeunes, motivés et bien équipés !

En 2010, c’est le grand plongeon : la direction prend la décision d’arrêter directement les pesticides. De nombreuses zones étaient alors encore principalement traitées avec des herbicides, le défi est lancé.  "On a connu une période dure, quand on terminait à peine d’un côté on recommençait de l’autre, on en avait plein les pieds !" explique Olivier Lorenzi, le chef d’équipe. "Mais on a très vite recomposé les parterres où on utilisait beaucoup de pesticides, pour économiser le temps de travail".  Au fur et à mesure des mois, des solutions se mettent en place, au cas par cas, et des investissement en machines sont réalisés. Aujourd’hui, les gros bidons de pesticides ont cédé la place aux brosses de désherbage, de balayage, aux brûleurs thermiques, aux débroussailleuses avec brosse en fer, à la panoplie des outils manuels… et aux nouvelles idées !

  

IGRETEC1

  

Adieu annuelles, bonjour arbustes et vivaces ! 

IGRETEC2           

Pour embellir les îlots d’entrée, les ronds-points, les bernes centrales et les abords de ses bâtiments, IGRETEC mise sur le fleurissement arbustif et les fleurs vivaces. Objectifs : moins d’entretien, moins de coûts et plus de biodiversité. Des bâches géotextiles et un paillage ralentissent la repousse des herbes indésirées entre les plantes. "Dans la mesure du possible, on utilise du broyat que nous produisons avec les restes de taille. Mais sur certaines zones, on privilégie le schiste qui tient mieux en place, notamment sur les talus et aux abords de l’aéroport où les vents sont forts." continue Olivier Lorenzi.

Après quelques années de mises en place, le résultat est au rendez-vous !

 

On s'y promène volontiers !

Des allées bordées de haies offrent un sentiment de sécurité aux piétons circulant entre les bâtiments et la chaussée.  Çà et là, un banc invite le marcheur à la pause.

Pour économiser du temps et permettre à l’équipe de privilégier certains espaces, plusieurs zones sont très peu entretenues, un ou deux passage(s) à la débroussailleuse par an, voire pas du tout ! C’est le cas de quelques mares naturelles qui apportent une petite touche bucolique aux zonings.

   IGRETEC3
    

Les nouveaux zonings plus verts, un engagement

IGRETEC4   

Les anciens zonings industriels n’ont pas été conçus pour une gestion sans produits phyto. Là où c’est possible des semis ont été réalisés mais la marge de manœuvre y est plus limitée. "Aujourd’hui, lorsqu’une entreprise s’installe dans un des nouveaux pôles, elle signe une charte dans laquelle elle s’engage à instaurer 20 à 30 % de la parcelle en espace vert. Ce qui répond finalement à la demande générale de profiter d’un cadre de vie agréable." lance Patrick Leclercq, Chef du Département de Gestion des PAC. Les plantations doivent être choisies parmi une liste remise par IGRETEC et de laquelle les plantes invasives sont soigneusement bannies. "Les horticulteurs sont associés aux nouveaux projets, dès la conception", ajoute P. Leclerc, "ils connaissent mieux le terrain, et cela permet des aménagements avec un entretien limité."

On l'a compris, chez Igretec, pas question de laisser l'environnement de côté. Travail d'équipe, concertation et réflexion sur le long terme font partie de leur quotidien. Exemple à suivre…

 

 

rejoigneznous