Cimetières

Face aux nouvelles réglementations et aux impératifs d'abandon progressif des produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces publics, le cimetière, lieu très minéral chez nous, reste souvent la dernière frontière en matière de gestion écologique. Confronté aux exigences de "propreté" de la population, l'objectif "zéro phyto" semble difficile à atteindre, par le recours au seul désherbage alternatif, dans ce lieu définitivement très sensible.

Nombre d'obstacles (temps de travail important, intolérance par rapport à la végétation spontanée, ...) pourraient en effet être levés si nos cimetières étaient notamment aménagés avec le végétal, comme c'est le cas chez beaucoup de nos voisins européens (Pays-Bas, Allemagne, Grande-Bretagne, Suède, ...). Là-bas, ces espaces sont des lieux de promenade recherchés pour leur calme et leur atmosphère propice à la méditation et au recueillement. La présence du végétal et de la nature leur "donnent vie" et leur accordent des fonctions supplémentaires, sans pour autant nuire aux exigences de recueillement et de respect de la mémoire. 

 

 

 

 

rejoigneznous