Qu'en est-il de la GD dans le reste du pays et ailleurs ?

Le terme de gestion différenciée est né en France dans les années '80, mais des précurseurs existaient déjà aux Pays-Bas, (Breda, Schiedam, ...), en Allemagne (Augsbourg, Fribourg, ...), dans les pays scandinaves (Copenhague) ainsi qu'au Canada (Montréal, ...), où dès 1975, une gestion "plus proche de la nature" s'est développée, fondée sur les prairies fleuries, la préservation de la faune, l'arrêt des herbicides, ...

Vous avez peut-être déjà entendu parler de l'association Nord nature Chico Mendes, qui coordonne la "mission gestion différenciée" en région Nord-Pas-de-Calais, et se positionne comme un acteur incontournable, reconnu par les élus et les acteurs de l'environnement et de la gestion des espaces verts ? Chico Mendes s'est donné pour mission de sensibiliser, d'accompagner et de former les collectivités françaises de la région à la gestion différenciée.

Au Grand-Duché de Luxembourg, la campagne "sans pesticides", qui réunit une série de partenaires, promeut la gestion différenciée dans le pays.

 

   

   Pour en savoir plus sur la GD en Europe

   www.gestiondifferenciee.org

   Portail de l'environnement du Grand-Duché de  Luxembourg

 

G. AGGERI, 2010

Inventer les villes-natures de demain...

Gestion différenciée, gestion durable des espaces verts.

Educagri Editions

 

 La GD à Bruxelles et en Flandres

Par rapport à la France, la gestion différenciée en Belgique est moins avancée.

 

Elle est pourtant déjà bien développée à Bruxelles, où Bruxelles Environnement applique depuis plusieurs années une gestion différenciée, répondant aux différentes attentes des Bruxellois. Ainsi, les

  

En Flandres, l'Agentschap voor Natuur en Bos, qui dépend du ministère de l'environnement flamand, aide les communes flamandes à élaborer un plan de "harmonisch park- en groenbeheer" (gestion harmonique des espaces verts). Cette gestion harmonique remplit les mêmes objectifs que notre gestion différenciée, en voulant concilier les enjeux sociaux, économiques et écologiques dans la gestion des espaces verts commuaux. La ville de Gand fut la première à gérer et aménager ses parcs en gestion harmonique et n'utilise plus du tout de pesticide depuis plus de 10 ans. La ville  favorise  aussi les actions participatives avec les riverains. D'autres villes comme Dendermonde, Hasselt et Kortrijk ont suivi le mouvement.

On trouve d'autres initiatives de gestion différenciée en Flandres, comme en bord de voies ferrées, gérés par Infrabel en consultation avec Natuurpunt, suivant le principe de gestion différenciée depuis plusieurs années. Plus de 40 actions différentes mises en place par les communes flamandes pour favoriser l'environnement sont répertoriées sur le site de Natuurpunt.

 

 

 

 

rejoigneznous